Chaque lecteur non juif, et même juif s’il n’est pas kabbaliste, doit déterminer comment il lit, et ce qu’il attend de sa lecture de la bible

J’essaye de lire le bible en, c’est un bien grand mot, mystique, c’est-à-dire en recevant des intuitions qui aident à vivre ici et « là-haut » comme on dit
La bible, selon moi, n’est pas spirituellement normative, parce que nous somme à des degrés spirituels différents mais est socialement- normative

Selon moi le « réservoir mystique » de la bible est l’Évangile dans ses quartes sections parce qu’y sont rapportées les paroles de Jésus
En second lieu le « réservoir mystique » est la prophétie, c’est-à-dire les prophètes juifs, toutes les prophéties ne sont pas encore réalisées, plus l’apocalypse de Jean

Le reste de la bible ne m’inspire pas beaucoup, mais çà ne veut pas dire’ que ce reste (épitres, juges, pentateuque) n’inspirera pas un€ autre